CHRISTIAN TETEDOIE
Chef étoilé, Meilleur Ouvrier de France, Président des Maîtres Cuisiniers de France

« CUISINER, C’EST PARTAGER »

Né de parents maraîchers, Christian TETEDOIE a été élevé dès son plus jeune âge dans le respect des saveurs « vraies »
des produits sains et naturels. C’est porté par l’amour de la terre et des produits authentiques qu’il arrive à la cuisine.
Dès l’âge de 7 ans, alors que ses parents travaillaient, Christian aimait à préparer le potage du soir avec les légumes fraîchement cueillis. Quand à 11 ans, son oncle lui offre « La Cuisine du Marché » de Paul Bocuse, Christian comprend qu’une vocation est née : il sera cuisinier, et pas n’importe lequel d’entre eux ; un de ceux qui laisse son empreinte, comme son maître Paul Bocuse.

Il intègre dès 1975 la brigade du restaurant Joseph Delphin, 2 étoiles au Guide Michelin. Un apprentissage qui lui donne le goût du travail bien fait, de la persévérance et le souci du détail.
Bon élève et assidu, à 16 ans il obtient son CAP, et devient Meilleur Apprenti de France à 17 ans. Ce titre lui ouvre les portes du restaurant Paul Bocuse, à Collonges, où il entre en tant que commis, puis évolue jusqu’à prendre un poste de Chef de Partie. Persévérant, Christian TETEDOIE continue son parcours dans les cuisines de l’Elysée, en s’occupant particulièrement des repas du Président. De restaurant étoilés en maisons de grands cuisiniers, il forge son expérience et sa sensibilité, au restaurant Greuze à Tournus (2*), au restaurant les Dromonts, au Moulin de Mougins chez Roger Vergé (3*), à l’Oasis chez Louis Outhier (3*), au Château de Coudrée puis enfin chez Georges Blanc à Vonnas (3*) où il prend la place de Chef de Cuisine de 1985 à 1987.

Fort de ses nombreuses et diverses expériences, Christian TETEDOIE se décide à ouvrir en 1986 son propre établissement sur le quai Jean Moulin à Lyon. Le public ne s’y trompe pas et le succès est là ; la Maison devient rapidement trop petite et le restaurant doit déménager et s’installer sur les quais de Saône, quai Pierre Scize. L’adresse devient incontournable à Lyon et dans sa région, et les efforts du chef sont récompensés par l’obtention du titre de Meilleur Ouvrier de France en
1996, puis par l’attribution d’un macaron par le Guide Rouge en 2000.

Et puis, après de nombreuses années passées sur les bords de Saône, Christian TETEDOIE a le souhait de donner un nouvel
écrin à sa cuisine, à la mesure de la façon dont elle a évoluée. C’est ainsi qu’il s’intéresse au site de l’ancien hôpital de
l’Antiquaille où se trouve un potentiel encore vierge et inexploité ; une vue exceptionnelle sur Lyon au cœur du quartier
de Saint Just. Les travaux sont pharaoniques, le projet dure 7 ans, mais le 26 mars 2010, les premiers clients dînent à
l’Antiquaille. Le bâtiment est grandiose, dans un style épuré si cher à la philosophie du Chef. Le nouveau restaurant lie
authenticité et modernité à l’image de sa cuisine, pleine d’émotions et inspirée par le rythme des saisons, la nature et la
beauté des produits qu’elle prodigue.

Christian TETEDOIE a également à cœur de défendre les valeurs de sa profession et s’engage dans la promotion et la valorisation de la gastronomie française à travers le monde. Il a été, à ce titre, élu Président de la plus importante des associations de Chefs, celle des Maîtres Cuisinier de France, en mars 2011. C’est également au printemps 2011 qu’il a été décoré de la Légion D’Honneur par Gérard Collomb.

Une soif d’entreprendre, de réinventer sans cesse sa cuisine, de transmettre sa passion et de partager son amour de la gastronomie font de Christian TETEDOIE un chef profondément humain, généreux , audacieux et très actif.
Il a ainsi implanté au centre-ville de Lyon, l’Arsenic, « une pépinière de chefs » qui accueille les jeunes talents, et a ouvert avec Hiroyuki Watanabe, son ancien second, le Flair Gourmandise et Connivence, un restaurant « bistronomique ».
Depuis janvier 2013 il a également repris l’emblématique restaurant LA VOUTE CHEZ LEA qui régale depuis 1943 les amoureux de la grande cuisine lyonnaise authentique.